Étiquettes

,

Montrésor ! Il faut avouer qu’avant même de connaître le village, son nom parle en sa faveur. Il est situé dans le sud de la Touraine, à proximité de Loches, dans le département qui accueille aussi les communes d’Avoine, du Boulay, de Chinon, de Crotelles ou de Villeperdue…

C’est la plus petite commune du département en terme de superficie : 98 hectares, pour 350 habitants. Et pourtant, son aura dépasse largement ses voisines, de par son histoire et ses monuments.

Montrésor - Vue du châteauMontrésor, c’est d’abord un château, perché sur sa butte autour de laquelle s’étend le village. Dominant l’Indrois, à la fois massif et de belle proportion, il a été érigé par le comte d’Anjou Foulques Nerra (965-1040), sans doute à partir d’un bâti existant. Jusqu’au XIIIe siècle, il appartient aux Plantagenêts, via les Anjou. A la Renaissance, il est embelli par Imbert de Batarnay qui construit un grand et élégant logis, toujours existant. Les années passent et le château connaît divers propriétaires qui l’entretiennent plus ou moins bien, avant de tomber en 1849 entre les mains d’une riche famille polonaise, les comtes Branicki, qui rachètent en même temps la moitié du village. Depuis, les Branicki ont eu le dos suffisamment large pour pouvoir garder le château jusqu’à aujourd’hui et ouvrir à la visite les principaux bâtiments et leurs intérieurs, avec un mobilier et une décoration de grande valeur. N’hésitez pas à en pousser la porte, cela vaut vraiment le coup !

Montrésor- CollégialeAutre fierté légitime des Montrésoriens : la collégiale Saint-Jean-Baptiste. On la doit à nouveau à Imbert de Batarnay, qui y repose désormais – admirez son superbe gisant à gauche en entrant. Au XVIIIe siècle, de collégiale, l’église change d’affectation pour devenir église paroissiale. Passée la tourmente révolutionnaire qui a en partie saccagé le lieu, l’église est restaurée, notamment par les Branicki. Un clocher est élevé en 1875. Aujourd’hui, nous pouvons admirer un bel ensemble architectural, dont les différents styles architecturaux sont visibles mais harmonieusement assemblés. La nef est vaste, les splendides verrières venant apporter une belle lumière qui colore la pierre blanche. Notez deux passages berrichons, passages voutés en bas-côté permettant d’accéder aux chapelles situées au niveau de la dernière travée du chœur. Admirez, outre le tombeau des Batarnay, la superbe Annonciation de Philippe de Champaigne et quatre tableaux de Marcello Fogolino, peintre italien de la fin de la Renaissance. Les stalles sculptées sont du XVIe siècle et de grande beauté. Pour une église de village, c’est quand même pas mal…

Enfin, dernière curiosité qui mérite le détour comme dirait bibendum, le village lui-même, classé parmi les Plus beaux villages de France. Perdez-vous dans les ruelles bordées de maisons anciennes, promenez-vous le long de l’Indrois, un parcours bucolique embrassant tout le village le surplombant, avec ses lavoirs, son bélier hydraulique, son pont métallique forgé dans les ateliers d’Eiffel, l’ancienne chapelle Saint-Roch, etc…

Alors venez visiter et admirer Montrésor !

Montrésor - Le village

Publicités