Étiquettes

, ,

Vous connaissez sûrement ses affiches pour du Cointreau ou du Saumur Champigny ou bien, dans votre enfance, vous avez sans doute feuilleté des recueils de chansons, soigneusement rangés dans la bibliothèque de votre grand’mère !

Faisons aujourd’hui connaissance avec Jean-Adrien Mercier, excellent dessinateur, spécialisé dans l’affiche de film et dans l’illustration d’ouvrages pour enfant, poète du rêve et de la délicatesse.

Nom : Mercier.

Prénom : Jean-Adrien.

Date de naissance : 12 août 1899 – Date de décès : 15 mai 1995.

Profession : dessinateur, affichiste, illustrateur.

Techniques : touche-à-tout, surtout l’aquarelle. Mais aussi, l’huile, la gouache, la lithographie, la gravure sur bois, le pochoir, la peinture sur porcelaine…

Lieu de résidence : Paris, la Bretagne et surtout la Touraine et l’Anjou, il y est né et y trouve une grande source d’inspiration.

Occupation préférée : peindre et dessiner (sans blague) !

Couleur préférée : toutes ! Mercier est très attiré par la couleur et en a une parfaite maîtrise, notamment les teintes acidulées ainsi que les couleurs mouillées. Il aime visiblement le violet, le bleu, le vert. Les couleurs de l’aquarelle sont souvent un peu fades. Les siennes, au contraire, sont à la fois profondes et transparentes.

Réalisateurs favoris : il a travaillé pour les plus grands de son époque : Jean Epstein, Abel Gance, René Clair, Jean Renoir, Sacha Guitry – Le succès de ses affiches vient de son art de la synthèse : un film, une atmosphère, le tout en quelques traits ! Les spécialistes en ont compté 115 (affiches, pas traits).

Plats préférés : très tôt il entame une collaboration avec l’entreprise Cointreau, la liqueur produite par la famille de sa mère. Les Pierrots qu’il dessine pendant un demi-siècle sont toujours plus stylisés et épurés. Il a travaillé également pour les petits Lu, le champagne Castellane, Gervais, Elle & Vire, le chocolat Menier, le foie gras Delpeyrat, sans oublier les vins de Saumur. Plutôt appétissant comme menu !

Livres préférés : pour enfants, surtout ! Vers 1940, Mercier se retire de la capitale et cesse pratiquement de peindre des affiches. Demeurant à Dinard, il commence à illustrer des contes pour enfants, entre autres pour sa fille. C’est raffiné, élégant, avec un côté irréel, enchanté et onirique. De nombreux ouvrages sont encore édités, notamment des livres de chansons.

Le défaut : un petit côté culcul la praloche. Les damoiseaux en rose pâle et bleu ciel, ça va un moment…

Ce que l’on cache : il a illustré une poignée de licencieux livres libertins.

Autres activités : en 1924, il remporte le concours d’affiches de la foire-exposition d’Angers ; il se voit également confier par la Compagnie générale transatlantique la décoration de la salle de jeux des enfants du paquebot France puis l’illustration des menus de la compagnie qui seront diffusés dans le monde entier. En 1987 (à 88 ans !), il réalise un vitrail destiné à la chapelle du château du Plessis-Macé.

Votez pour Jean-Adrien Mercier !

Quelques oeuvres en vrac

Jean-Adrien Mercier - L'Anjou Jean-Adrien Mercier 2 Jean-Adrien Mercier 1 Jean-Adrien Mercier - French line Jean-Adrien Mercier - Cointreau Jean-Adrien Mercier - Chansons

Je tenais à remercier Alice G. qui m’a fait découvrir la diversité des talents de cet artiste.

Publicités